Créer mon blog M'identifier

…Mascara Vinyl Couture de Yves Saint Laurent…

Le 1 août 2016, 23:11 dans Beauté 0

Hello les Freemom,

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un coup de cœur que j’ai eu. Non pas pour un homme (Doudou je l’aime déjà à Donf de chez Donf), non pas pour un livre, un film, une robe…(J’ADORE les Robes), mais pour un mascara. Oui, vous avez bien lu…un mascara.

Avant mes 30 ans, dans ma salle de bain, errait une trousse à maquillage avec quelques produits qui ont fini par sécher, périmer. Puis lorsque j’ai soufflé mes 30 bougies, je me suis promis de prendre plus soin de moi, de me maquiller plus souvent. Ce n’est pas un objectif difficile à atteindre car avant c’était peut-être deux fois par trimestre!

Pour les jours de fête, j’aime prendre le temps de faire la totale, le teint, les yeux, la bouche mais pour le maquillage quotidien (bon ce n’est pas tous les jours non plus), ce que j’apprécie c’est juste une touche de mascara qui allonge les cils, éclaircit la couleur des yeux et intensifie le regard. Novice et autodidacte en maquillage, je me suis rendue chez Sephora afin de demander des conseils aux professionnelles. J’ai essayé différents mascaras sans vraiment être attirée par l’un d’eux… jusqu’à ce que la vendeuse me dévoile le nouveau mascara Vinyl Couture de chez Yves Saint Laurent.

MASCARA_VINYL_GROUP1.jpg.750x750_q85

Yves Saint Laurent a réin­venté la couleur version rock et rebelle pour les cils, avec sa nouvelle collec­tion de masca­ras inti­tu­lée Mascara Vinyl Couture. Chacune des couleurs promet un regard vibrant et glamour.

« YSL Beauté capture l’esprit rebelle de la femme cool et fun aux iden­ti­tés plurielles. Avec Mascara Vinyl Couture, elle a le pouvoir de se réin­ven­ter sans cesse ». Voici une description que j’aime! Et c’est dans cet esprit chic et moderne que Lloyd Simmonds, direc­teur artis­tique maquillage YSL Beauté a imaginé ces nouvelles teintes de masca­ras.

Au rendez-vous, sept teintes puis­santes et vibrantes dotées d’une texture vinyl, qui repose sur une tech­no­lo­gie de liquide trans­lu­cide inno­vante. Cette dernière permet de préser­ver l’éclat et la satu­ra­tion des pigments tout en donnant volume et longueur aux cils. Deux top coats viennent égale­ment complé­ter cette collec­tion rebelle : I’m the Storm, un top coat argenté scin­tillant et I’m The Fire, un top coat doré, à super­po­ser à votre mascara de couleur préféré au gré de vos envies. Car s’il y a bien une règle avec cette collec­tion, c’est de lais­ser parler vos envies et de mixer les couleurs pour des cils rock et couture !

3c63f28e58995d448e054b6f50960685(1)

 

Au départ, lorsque je suivais la vendeuse vers le rayon Yves Saint Laurent, je me suis dit…oh ce n’est pas pour moi! C’est trop cher pour un mascara. Mais quand on y pense, un mascara dure longtemps et nos yeux méritent que l’on prenne soin d’eux. Puis elle m’a détaillée sa composition. Ce qui m’a tout de suite plu, c’est sa nouvelle formule.

LA NOUVELLE FORMULE :

 

Une texture fluide laquée aussi souple et brillante que le vinyl avec un soin enrichi aux 4 huiles:

  • Argan (Hydrate et renforce)
  • Ricin (aide à la croissance des cheveux, mais a également des effets d’enrichissement de vos cils)
  • Amande Douce (hydrate, et rend les cils plus résistants)
  • et Carthame (protége, nourrit et stimule la croissance des cils).

LES BÉNÉFICES :

 

  • Effet laqué vinyl qui rehausse et illumine le regard,
  • Volume instantané,
  • Longueur et Courbes maximales et audacieuses,
  • Couleur intense.

J’ai craqué sur le hazel, un marron absolument sublime qui passe très bien pour le quotidien et pour les soirées. La collection a fait un carton mais était limitée. Donc si vous en avez un, ne l’utilisez pas trop vite et si vous n’en avez pas, je vous informerai de son retour dans les magasins si elle revient et j’espère que oui. Mais en attendant, je ne vous laisse pas sans mascara et vous conseille de vous rendre sur le site de Yves Saint Laurent (prix moins cher que chez Sephora) où vous trouverez votre bonheur comme le mascara « Shocking ».

Le MASCARA VOLUME EFFET FAUX CILS SHOCKING casse les codes du volume avec sa brosse slim qui crée un volume indécent et instantané sur vos cils. L’hélice ample charge la brosse d’une dose de volume maximum. L’implantation multidirectionnelle des poils retient la formule pour une application «one shot». La forme asymétrique allonge et recourbe facilement les cils avec une maîtrise parfaite du geste. Sa formule indécente épaissit les cils pour le plus «Shocking» des effets faux cils.

2250208

 

Conseils d’utilisation:

 

Appliquez votre Mascara en zigzag. À jouer en total look ou combinaison pour se réinventer chaque jour. Pour bien démaquiller le maquillage de couleurs intenses, un démaquillage expert est recommandé. À ne pas oublier de faire avant d’aller dormir!!!

  1. Imbibez deux cotons de démaquillant.
  2. Posez le premier sous les cils et le second au-dessus des cils en tapotant des bouts des doigts pendant une quinzaine de secondes.
  3. Retournez les cotons côté propre pour enlever l’excédent de maquillage.

Voilà les Freemom, si vous n’êtes pas trop maquillage, n’hésitez pas à maquiller juste vos yeux, même si vous travaillez à la maison pendant la journée (mon cas quand j’écris et m’occupe de mes 3 Ladybugs qui aiment quand maman se maquille (même légèrement) et mon Homme aussi). Allez! À vous les yeux de biche!

Fashionnement vôtre!

À tantôt…

PS: Si votre mascara ne contient pas d’huile d’argan, de ricin, d’amande… voici une astuce pour avoir de jolis cils. Ayant toutes un vieux mascara qui traîne, récupérez la brosse et nettoyez-la. Achetez l’huile que vous souhaitez mettre sur vos cils suivant vos besoins et 3 fois/semaine, appliquez-la à l’aide de votre brosse. Vous verrez les effets positifs rapidement.

Si vous avez besoin de conseil, n’hésitez pas à vous rendre directement en magasin Sephora, Nocibé…

…Quand tu portes la vie…

Le 18 avril 2016, 17:45 dans Maternité 0

Hello les Freemom,

Voici un sujet qui me passionne, la maternité. Cette drôle, incroyable, agréable et parfois pénible expérience m’a complètement bouleversée. La grossesse, je l’ai vécue trois fois en 4 ans…oui oui je sais, c’est rapproché mais c’est ce que l’on souhaitait profondément.

La première fois que j’ai été enceinte, c’était en Août 2010. Le début d’une merveilleuse aventure. Je n’étais pas du tout stressée, j’étais sereine même lorsque l’on me disait: Oh tu vas voir, les joies de la maternité ce n’est pas tout beau tout rose! Il y a les nausées, les tiraillements, les jambes lourdes, les chiffres de la balance qui montent…et l’accouchement!!!

Alors oui c’est vrai, notre corps change, énormément même. Les seins, le ventre, le poids… mais c’est pour la raison la plus merveilleuse du monde, non?

J’ai apprécié chaque instant, chaque jour, chaque mois passé avec ce petit être en construction dans mon bidou. Oh! La nature est incroyable quand même! Un câlin de Mister and Miss et voilà la création d’une vie qui évolue au chaud dans le ventre de future maman. Après le désiré résultat positif ( II ) sur notre analyse de sang qui nous déclenche un WHAOU d’enfer, des pleurs ou une danse de la joie, le planning de maman en devenir se rempli tout le long de la grossesse.

Il y a la première échographie, instant magique où l’on va trouver bébé en train de sucer son pouce, bailler, jouer à Caché Coucou… . C’est notre première rencontre. On a hâte de le voir ce petit être et surtout besoin d’être rassuré sur son bon développement. Les Freemom, avez-vous déjà observé le visage de votre Homme en train de regarder l’écran? Je vous le conseille, car ils sont absolument mignons. Soit ils ont du mal à voir et tournent leurs têtes pour essayer d’identifier quelque chose (où est la tête, où est le cul-cul…LOL), soit ils sont complètement babas, les yeux fixés sur l’écran, la bouche ouverte et nous regarde avec un sourire un peu idiot…mais tellement adorable! Les mesures prises, les vérifications faites, bébé va bien. OUF!

S’en suit ensuite, les suivis mensuels chez notre sage-femme ou gynécologue. Il faut surveiller la courbe de poids, mesurer le ventre, vérifier le col (au début on est pudique, on n’ose pas, on n’a franchement pas envie d’enlever sa culotte). Se faire examiner, ce n’est pas une partie de plaisir. Et puis au bout de la troisième grossesse avec au compteur au moins 21 fois sa culotte accrochée à la chaise…(lol), et bien ce n’est toujours pas une partie de plaisir mais ça devient presque banal. Petite anecdote rigolote: J’avais rendez-vous pour un suivi mais aussi pour une prise de sang. Je dis bonjour à la sage-femme, je rentre, on papote un peu sur moi, sur bébé puis elle me dit, allez on y va. Moi, comme d’habitude, je crois qu’elle va m’examiner le col, alors je retire mon boxer. Et là, elle me dit, ah mais attendez, on va d’abord faire la prise de sang! Je ne vous dis pas à quel point j’étais gênée (lol). Bref, fin de l’anecdote.

Ces rendez-vous, c’est aussi le moment de dire à sa sage-femme si on a des douleurs, inquiétudes ou aussi… si tout va bien! En ce qui me concerne, mes grossesses se sont merveilleusement bien passées. S’il y avait une mauvaise nouvelle, un évènement triste, je faisais barrière à cela. J’avais décidé d’être le bouclier pour mon bébé. Je n’ignorais pas ce que je ressentais, au contraire. J’arrêtais les épées que je pouvais recevoir et les transformais avec mon bouclier par des fleurs. C’est une image bien sûr, on est d’accord…hein!!!

Puis vient la deuxième échographie, celle où l’on peut savoir si c’est une fille ou un garçon, un choix libre à chacun. Nous sommes capable de ressentir bébé bouger, naviguer et nous communiquons avec lui grâce à la parole mais aussi à travers les caresses. Quelle sensation extraordinaire! Et enfin arrive la troisième échographie pour vérifier que mini-nous va bien et est tourné dans le bon sens. Nous sommes à quelques semaines du grand plongeon pour bébé. Le corps commence à se faire bien lourd et à se préparer pour le jour J. On a du mal à se traîner. Pleins d’actes de la vie quotidienne deviennent éprouvant à faire.

Alors dans l’incroyable liste, il y a entre autre:

  • mettre ses chaussures, faire ses lacets… Pfff!!! De toute façon, je veux mettre des ballerines. Hein? Quoi? Il fait 0° dehors, pas grave, même pas froid moi!
  • se retourner dans le lit, mais attention défi: en une seule fois!
  • se relever lorsque l’on s’accroupit…Quoi? Je n’arrive pas à me relever? Si si mais je faisais mes lacets…Quoi? J’ai des ballerines? Ah Merdecredi.
  • se lever parce que bébé appuie sur la vessie, donc envie de pipi…on se lève, bébé change un peu de position, on s’assoit sur les toilettes… et là et bah plus envie de pipi…même pas né et déjà farceur!!!
  • Et bien d’autres choses encore…

Enfin vous avez compris les Freemom! Ça vous parle, n’est-ce pas? Mais il y a la plus belle des raisons à ça, bébé grandit et prend de plus en plus de place. Le jour du terme approche. En ce qui me concerne, mon esprit est divisé en deux pensées. D’une part, j’ai hâte de rencontrer notre mini-nous, de l’avoir contre moi et de le serrer dans mes bras. Et d’autre part, j’ai envie de profiter jusqu’au bout de ce temps à nous deux, rien qu’à nous deux. Bon, j’ai pu profiter jusqu’au bout même plus car Mini-nous a décidé de pointer le bout de son nez, 2 jours après terme…!!! Eh, il n’y a pas de calendrier dans mon ventre? T’es en retard mademoiselle. Je rigole bien sûr. Pour moi ça m’allait très bien. Et oui, c’était une fille!!!

L’aventure à deux (même si papa était déjà beaucoup impliqué dans cette grossesse, parlait et chantait à bébé) s’est transformée en une magnifique aventure à trois. Nous sommes devenus parents pour le pire mais surtout le meilleur pour la première fois, le 08 mai 2011 et l’aventure continue…

Suite dans un prochain épisode…

À tantôt…

PS: Et vous les Freemom, comment avez-vous vécu votre ou vos grossesses?

Le sixième sens

Le 25 mars 2016, 21:32 dans Maternité 0

Hello les Freemom,

Lorsque mes filles étaient bébés, une question parmi tant d’autres me taraudait l’esprit. Peut-être vous êtes-vous déjà posées cette question? Attention roulement de tambour…

Les bébés ont-ils un sixième sens? Pas un sixième sens comme le film avec Bruce Willis, nan! À vrai dire, ce serait flippant!!!

Nan! Mettons-nous en situation.

Toi parent, tu câlines, tu berces ton bébé pour l’apaiser, l’endormir. Puis, tu le poses délicatement dans son lit tout en continuant les papouilles. Tu essaies de partir en prenant soin de retirer ta main de lui, doigt par doigt, en douceur, tellement lentement que tu en as même chopé des crampes, pour éviter qu’il ne se réveille. Même ta respiration est contrôlée. Et puis ça y est, tu commences à t’éloigner, tout doux, tout doux. Pas trop vite! Tu dois passer le parcours du parquet qui grince en mode NINJA!!! Tu as tellement étudié le chemin que maintenant tu le fais à l’aise (bon nous ça va, c’est du parquet collé, très bonne idée Doudou)! Tu réussis même à fermer la porte de sa chambre sans aucune réaction de la part de mini-toi. Tu te dis OUF! C’est bon! Tu traverses le couloir (sans problème), descends les escaliers (finger in the nose). C’est calme… Aucun bruit…. Tu es content et pis là bam!

Tu arrives à La dernière marche, le lieu où… tout bascule. Le calme n’est plus. Bébé s’est réveillé. Il pleure, il t’appelle. Oui oui, à cette dernière marche! Tu étais si prêt du but, pourtant.

Ça m’est arrivée plusieurs fois lorsque mes Ladybugs étaient bébés. Un jour je me suis même demandée et si je la saute cette dernière marche, il se passe quoi? LOL. Et bien je l’ai fait…bah oui, j’aime bien répondre aux questions que je me pose. Réponse: ça ne change rien! J’ai même testé autre chose (il faut aller au bout de ses pensées dans la vie… même les plus connes bêtes, pardon, LOL): rester un p’tit moment dans l’escalier (bah oui pour brouiller les pistes!!!). Mais non! Dès que je posai le pied au sol, elles se réveillaient.

J’en ai donc conclue que mes filles étaient et équipées d’un radar de Dernière marche pack exclusive, doté d’une technologie de pointe.

Et vous les Freemom, racontez-moi, quel est le sixième sens (rigolo) de votre ou vos p’tits monstres?

À tantôt…

Voir la suite ≫