Hello les Freemom,

Ne trouvez-vous pas qu’avec la vie qu’on mène, si nous ne prenons pas le temps de se poser un moment, nous sommes complètement esclaves du quotidien? Quotidien qui se répète et qui défile malgré nous à une vitesse incroyable. Depuis que je suis « adulte », je trouve que le temps passe plus vite. Une sensation étrange, comme si lorsque j’étais enfant, adolescente le temps était différent. Les secondes étaient des minutes, les minutes étaient des heures. Bon j’exagère un peu mais c’est presque ça!!! Presque!!! Mais pourquoi, ai-je ce sentiment alors que les unités temporelles sont les mêmes que lorsque j’étais plus jeune? Peut-être que Doc pourrait m’aider à y voir plus clair sur le sujet mais il est toujours dans son train à vapeur volant pour voyager dans le temps…

Le temps est relatif, chaque personne le perçoit différemment certes, mais ce temps à l’air de s’envoler plus vite lorsque l’on atteint l’âge adulte. Est-ce un processus naturel ou bien est-ce le fruit de la vie en société et de nos plannings chargés?

Lorsque l’on devient « grand », le planning type d’une Freemom (à quelques différences près) est le suivant:

Lever, douche ou pas, lever des enfants, habillage, p’tit déj, aller à la crèche, garderie ou école, aller travailler à l’extérieur ou chez soi (travailleurs indépendants, maman en congé parental), finir le travail, récupérer ses enfants à la crèche, école ou garderie, goûter, jeux ou devoirs, bain, préparation repas, dîner, brossage des dents, rituel du soir, câlins, coucher, nettoyage maison et tâches ménagères (linge, repassage, rangement…), douche ou pas, coucher, dodo. Puis ça recommence…jours après jours.

Il est très facile de rester coincé dans ce planning répétitif. Avec nos enfants, le temps file. Un jour, ils viennent de pousser leur premier cris, le lendemain ils marchent, le sur-lendemain, ils vont à l’école (sentiment que beaucoup de parents ont)… mais nos enfants, si on les écoute, si on s’impose de se mettre à leur rythme parfois, le temps alors, nous donnera l’impression que les aiguilles de l’horloge prennent aussi leur temps pour tourner.

Alors j’ai fait comme mes filles, j’ai pris le temps de regarder ce qu’elles regardent. Le soleil qui se lève le matin lorsque j’ouvre les volets, les couleurs du ciel et les gouttes de rosée à l’aube qui sont sur les vitres de la voiture, la forme des nuages, des arbres, un arc-en-ciel, la beauté de la lune, des étoiles, les animaux, les cailloux qui ont telles ou telles formes…

Alors j’ai fait comme mes filles, j’ai pris le temps de ressentir à nouveau ce qu’elles touchaient pour la première fois. Je me souviendrai toujours de ma Sauterelle, Milane, lorsqu’elle a touché le sable pour la première fois. Nous marchions sur le sable et cherchions une place. Milane était dans mes bras puis je l’ai posé délicatement. Lorsque ses pieds ont touché le sable pour la première fois de sa vie, elle a plié ses genoux et m’a regardé genre, c’est bizarre ça maman!!! Et là, mes yeux dans les siens, mes sens réveillés grâce à elle, j’ai eu l’impression de redécouvrir la sensation du sable sous mes pieds.

Alors j’ai fait comme mes filles, j’ai pris le temps d’écouter le chant des oiseaux qui se réveillent le matin, le bruit du bois qui crépite dans le poêle, le bruit des vagues qui se jettent sur les rochers, le bruit d’une mouche en train de voler.

Alors j’ai fait comme mes filles, j’ai pris le temps de redécouvrir le parfum des fleurs, de sentir l’air marin à pleins poumons, la vase en bouchant mon nez le plus vite possible et d’apprécier encore plus qu’avant l’odeur des gâteaux en train de cuire tranquillement dans le four.

Alors j’ai fait comme mes filles, j’ai redécouvert à travers elles, le goût des fruits et légumes dont le premier la carotte, une saveur si douce et si sucrée.

C’est à travers leurs sens que les miens se sont encore plus éveillés. Et ce sont elles qui donnent jour après jour, toujours un peu plus de SENS à ma vie.

À tantôt…

PS: Et vous les Freemom, vos enfants ont-ils réveillés vos sens?